ARCHITECTURE DE LOGEMENT COLLECTIF

Transformer des chais en logements

Programme : Réhabilitation d'un ensemble d'anciens chai et garage en 3 appartements de type 2
SHON : 111m²
Livraison : 2012
Maîtrise d’ouvrage : Privée
Localisation : 33130 BEGLES

Jusque dans les années 1980, le terrain était une parcelle maraîchère en long, avec une maison sur rue et en seconde ligne, des garages et un petit local servant autant de chai (une vigne à longtemps poussé là) que d'atelier, rassemblés dans un bâti en T. La Maîtrise d'ouvrage voulait réhabiliter ce bâtiment en maison pour son usage personnel mais imposa une configuration en 3 appartements car ses membres désiraient un maximum d'indépendance.

Le lieu s'avéra très contraint : autant la réglementation (bande B de la parcelle) que la disposition des bâtiments par rapport à ceux sur rue interdisaient toute ouverture au sud ou à l'ouest. De plus, impossible de monter en hauteur sans créer de décrochés (3,50m maximum au faîtage pour pouvoir être en mitoyenneté), ni de s'étendre à l'est (zone C inconstructible) ou au nord (voie d'accès). Ces contraintes furent pourtant la clé du projet.

À partir de la structure existante, l'Architecte dessina 3 appartements T2 par extension du volume sud vers la mitoyenneté, ouvrant tous largement par des baies vitrées sur l'est, où s'étend le jardin. En toiture, des bacs aciers « sandwich » ajoutèrent leur épaisseur de mousse à l'isolant des plafonds, et surtout couvrirent d'un seul tenant les largeurs du bâtiments, ce qui permit une très faible pente sur la partie en mitoyenneté sud, et donc de rester en dessous des 3,50m.

Pas de protection solaire, à peine la dalle des eaux de pluies : le soleil entre à flot jusqu'en fin de matinée, puis éclaire le paysage ensuite. Depuis la livraison, aucune surchauffe estivale et des besoins en chauffage réduits au minimum l'hiver, grâce à une isolation standard mais continue des espaces.

Chaque appartement a son propre jardin. Ainsi, malgré une volumétrie simple et des ouvertures mono-orientées, chacun jouit du paysage à sa manière, suivant le cadrage large ou resserré des séparations extérieures que chacun aménage a sa manière. Pourtant, malgré cette indépendance entre les appartements, l'ensemble garde une unité commune dont l'échelle reste celle de la « maison familiale ».


11 logements + Commerces

Programme : Construction neuve d'un immeuble de 10 logements + 1 maison sur rez-de-chaussé de commerces

Surface de plancher : 802,75 m²

Statut : en cours d'études

Maîtrise d'Ouvrage : privée

Localisation : 33440 AMBARES ET LAGRAVE

 

 

Descriptif à venir